Stockholm, mai 2019

Le carreau de ciment créé par Claesson Koivisto Rune gagne un procès en propriété intellectuelle.

En 2011, le fabricant Marrakech Design a demandé à Claesson Koivisto Rune Architects de réaliser une série de carrelage dont la mise sur le marché a eu lieu l’année suivante pendant la Stockholm Design Week.

Les carreaux faits main en ciment ont été réalisés à Marrakech suivant une technique historique largement oubliée de l’Occident en 2012. La collection a alors reçu un succès immédiat, en particulier un design nommé « Dandelion ». Dandelion a été honoré du très renommé Elle Deco International Design Award en 2012 – 2013. Pourtant, durant ces cinq dernières années, un certain nombre de copies ont été repérées chez d’autres fabricants qui revendiquentt soit la création de ce motif soit son caractère « traditionnel ». Cette justification sera à présent difficile à soutenir.

Dans un récent procès qui s’est tenu au tribunal d’instance de Stockholm, la société « Tiles-R-Us » a été condamnée à une violation du droit d’auteur pour avoir contrefait le modèle de carreaux Dandelion. Les propriétaires ont été condamnés à deux ans de prison avec sursis et devraient payer des dommages et intérêts aux titulaires des droits. Il leur a aussi été interdit de vendre les copies contrefaites sous peine de sanction. Le verdict fait office de loi.

Les poursuites ont été menées et les pièces examinées par le département spécial d’atteinte à la propriété intellectuelle de la Police suédoise.